Marcel Bascoulard
 
Marcel Bascoulard
     
Sommaire
Tourisme
Vie locale
Histoire
Produits locaux
Photos
 

Marcel Bascoulard

Cliquez pour agrandir

Qui était donc cet homme ?

Un artiste, clochard qui déambulait dans les rues de Bourges dans les années 60. Il circulait dans les rues de la ville sur un étrange tricycle, les cheveux longs et mal rasé il s'arrêtait où son inspiration lui dictait pour dessiner et peindre des morceaux de la ville, des monuments et des coins de Bourges bien souvent détruits maintenant. Vêtu d'une espèce de blouse grise, il n'était quelquefois pas facile à approcher, souvent ronchon, et beaucoup n'osaient l'aborder.

De son vivant il était un clochard de talent, une curiosité du lieu, plus tard comme beaucoup d'autres, à sa mort il fut vraiment reconnu comme artiste de la ville de Bourges. Il eut une mort tragique, il fut assassiné dans sa cabane de bois et de cartons, non loin de l'église Notre Dame, au centre Avaricum. Il reste en mémoire pour certains d'entre nous qui l'ont vu ou connu, pour les autres et pour longtemps il reste ses dessins qui sont devenus des oeuvres d'art.

Marcel Bascoulard est né le 10 février 1913, il vit à Saint Florent sur Cher. Il a moins de vingt ans en 1932, année où sa mère tue son père d'un coup de révolver. Il est sensible et est traumatisé par ce drame familial. Il vient vivre à Bourges et pendant très longtemps il vivra dans une maison à l'abandon, maintenant détruite, dans le quartier Avaricum. Artiste dans l'âme, il dessine dans les rues de Bourges, et suit même des cours de d'art et de dessin.

Les dessins de Marcel Bascoulard sont beaux. Ils sont chaleureux même si ils montrent parfois une ville austère, des maisons et des rues délabrées. Ils respirent la vie de l'époque, il nous montre ce qu'était le Bourges des années 60. Il s'arrête où bon lui semble dans la ville et dessine ce qui lui plait, hirsute, sale, et quelquefois vociférant. Il meurt assassiné le 12 Janvier 1978. Bourges a perdu une de ses "figures". Il faisait partie des meubles, connus de tous, il avait tellement arpenté les rue du centre, il les avait tellement dessinées.

Cliquez pour agrandir

Décédé, son talent fut reconnu à sa réelle dimension. La ville prend en charge ses obsèques. Il repose au cimetière saint Lazare (Massif 7 - L 11 - F 152). Plus tard, on donnera son nom à une petite place située entre la rue Mirebeau et la rue Calvin, et vingt ans plus tard en 1998, un buste en bronze y est implanté représentant l'artiste Marcel Bascoulard.

C'est vraiment dommage que les artistes doivent mourir pour qu'on reconnaisse enfin leur talent.

Des expositions ont lieu périodiquement dans le Cher, je vous les recommande vivement.

Quelques dessins - Bascoulard au fil du temps - Bourges Sancerre