En 52 avant Jésus Christ - Avaricum
 
Bourges - Calvin
     
Sommaire
Tourisme
Vie locale
Histoire
Produits locaux
Photos
 

Calvin

Jean CAUVIN dit CALVIN

Théologien français, humaniste, pasteur et réformateur de l'Église, Jean Calvin naît à Noyon le 10 juillet 1509 et décède le 27 mai 1564. Il étudie pour la prêtrise au Collège de la Marche et au Collège de Montaigue, annexes de l'Université de Paris. Sur l'insistance de son père, Calvin étudie également le droit à Orléans et à Bourges.

Il commence à étudier la Bible grecque et, en 1532, fait paraître un commentaire sur l'ouvrage de Sénèque De Clementia, lequel démontre son humanisme. C'est vers 1535 que Calvin traverse sa grande expérience religieuse. Il voyage pendant deux ans, évitant soigneusement les autorités de l'Eglise et étudiant la Bible. En 1536, il publie son "Institution de la religion chrétienne", un ouvrage succinct et provocateur qui en fait un penseur et un porte-parole du protestantisme. Cette même année, il visite Genève où Guillaume Farel le prie de participer à la réforme de la ville. Il reste à Genève jusqu'en 1538, date à laquelle Genève vote contre Farel, contraignant les deux hommes à quitter la ville.

Calvin se rend à Strasbourg, où il demeure jusqu'en 1541. Il s'y marie avec Idelette de Bure, de qui il a un enfant (mort jeune). En 1541, les Genevois lui demandent de revenir. Il restera à Genève jusqu'à sa mort. Sa femme meurt en 1549; Calvin ne se remarie pas. Il participe au gouvernement de la ville, mais il n'exerce aucune fonction officielle. Il ne devient d'ailleurs citoyen de Genève qu'en 1559.

Il n'en reste pas moins l'auteur de diverses ordonnances que le gouvernement reprendra pour élaborer une constitution à la fois spirituelle et temporelle de la ville.

Calvin à Bourges

C'est sous son impulsion que Genève se dote d'une université en 1559. Il participe activement à l'élévation du niveau de vie: il aide au développement des hôpitaux, crée un réseau d'égouts efficace, s'occupe personnellement des pauvres et des infirmes. Il incite à l'emploi du français dans les églises. De santé fragile (il souffre d'asthme et il est catarrheux), il tombe malade lors de l'épidémie de fièvre en 1558.

Calvin a écrit un "Catéchisme" ainsi que de nombreux commentaires et sermons. Il désire minimiser la spéculation sur Dieu et il encourage à rechercher la vitalité et la pureté. Selon lui, les hommes qui comprennent que même les actes les plus purs, de par leur nature humaine, sont déjà teintés de péché, peuvent se repentir et être sauvés. Il insiste sur la toute-puissance de Dieu et sur la prédestination. Il condamne les péchés d'orgueil et de désobéissance.

Sa doctrine est connue sous le nom de calvinisme.

Les incendies au fil des siècles à Bourges - Calvinisme