Bourges brûle t-il ?
 
Les grands incendies à Bourges au cours des siècles
     
Sommaire
Tourisme
Vie locale
Histoire
Produits locaux
Photos
 

Les incendies à Bourges de 588 à 1730

Bourges brûle

588 : c'est le premier vrai incendie. Cet incendie ravage la plus grande partie de la cité d'Avaricum, c'était juste après la construction du premier Hôtel Dieu en haut de la rue Bourbonnoux.

612 : Cet incendie détruit une grande partie de la ville.

1252 : un important incendie se déclare au centre de la Ville, entre la porte Gordaine et la Cathédrale, alors quelle était encore en chantier. Selon les écrits, il ne restait de la ville, qu'une seule maison ainsi que le chantier de la Cathédrale.

1353 : Un siècle plus tard, dans le même quartier, alors que le Prince de Galles assiège la ville de Bourges, l'Eglise Saint Jean des Champs fut en grande partie détruite, ainsi que les maisons environnantes. l'incendie gagna tout le centre de Bourges attisé par un vent violent, la Cathédrale construite en pierres échappa au désastre.

1487 : Le grand incendie de Bourges - l’incendie de la Sainte Madeleine – Cet incendie en ces années fut si dévastateur pour la ville, que ce fut le début de son déclin. Il démarra d’une maison de menuisier rue Saint Sulpice, aujourd’hui rue des Trois pommes. Le feu se propagea non seulement de maison en maison mais le vent emmena des flammèches dans tous les quartiers environnants. Un tiers de la ville de l’époque est détruite le feu se propagera jusqu’au murs de la cathédrale mais encore une fois elle ne sera pas détruite. Une estimation de 2000 maisons détruites a été établie par les différents historiens. Dans ce terrible incendie, les échevins perdront leurs archives dans la mairie située dans un Prieuré qui sera détruit également.

1508 : l'Eglise Saint Bonnet est détruite, mais sera reconstruite peu de temps après.

1540 : Après avoir allumé un feu de joie sans beaucoup de précautions, pour la fête du quartier d’Auron, le feu se communique à tout un pâté de maisons qui furent détruites.
Les années passent ensuite et chacune d’entre elles connaît un incendie. C’est ainsi qu’en 1545 25 maisons brûlent entièrement place Gordaine, un an plus tard c’est le moulin de la Voiselle qui est détruit.

1552 : Un incendie débute dans une auberge de la rue Bourbonnoux. Il se propage en direction de la cathédrale, et cette fois elle sera touchée. Le portail Nord endommagé et une partie des chapelles seront détruites ainsi que les orgues. L’incendie se propagea même au palais de l’archevêque qui fut en parti détruit.

1559 : Le feu se déclare à l’angle des rues Bourbonnoux et des trois maillets. La cathédrale est très vite entourée par les flammes, les orgues ainsi que les chapelles sont encore détruites.

1575 : Cinq maisons appartenant à des bouchers sont détruites Place Gordaine.

1599 : Plusieurs boutiques de la rue Bourbonnoux sont en flammes.

1668 : Un incendie à l’auberge de la Madeleine située Place des Marronniers. Quelques autres maisons furent détruites également sur la Place.

1693 : Le feu démarre chez un boulanger de la rue Fernault, il s’étendit à d’autres habitations jusqu’au Palais du Duc Jean. La sainte Chapelle et le Palais seront légèrement abîmés par les flammes.

1730 : Un grand incendie dévasta tout le quartier d’ auron. C’est en 1732 que la mairie de Bourges fera l’acquisition de deux pompes à incendie.

Suite...voir les siècles suivants

 

Les maisons en pans de bois - Calvin