Histoire de Bourges
1940 la guerre éclate

Bourges loin du front

L'exode

En 1940, à Bourges et dans le Berry, la peur des destructions et des bombardements pouvant faire suite à la nécessaire défense de la ville, le maire de l'époque Henri LAUDIER obtient très difficilement l'accord du gouvernement français replié à Bordeaux, que la ville de Bourges soit déclarée ville ouverte et ne soit pas défendue. De toute façon, l'avancée des troupes allemandes avait été si rapide et puissante que ce n'est pas à Bourges qu'on aurait pu les stopper, en leur opposant une armée en déroute.

Le 10 Mai 1940, lorsque l'offensive allemande contre la Belgique et la Hollande commence, personne ne pense que le 14 Juin de la même année les troupes du Reich défileraient sur les champs élysées et que le 19 Juin les allemands pénètreraient dans la ville de Bourges sans combattre.

Les autorités allemandes s'installent à Bourges qui se retrouve en zone occupée. La ligne de démarcation coupe le département du Cher en deux et passe au sud de Bourges à proximité du Subdray. Bourges ayant un aérodrome, des bombardiers y sont rapidemment implantés. Pour loger les pilotes et les mécaniciens près de 500 logements sont réquisitionnés dans le quartier de l'aéroport.

Le 22 juin 1940, suite à l'armistice de Rothondes, le drapeau à croix gammée est hissé sur le toit de la mairie de Bourges.

 

Suite... La guerre arrive à Bourges

Défilé des armées allemandes sur les Champs élysées.

Hitler serrant la main du Maréchal Pétain. La ligne de démarcation

 

La guerre arrive à Bourges

Henri Laudier

Nombre de morts en 1945

Le franciscain de Bourges

 

Histoire
Bourges.mobi